La Sélection


 
                                                          Titre: La Sélection
                                                          Titre original: The Selection
                                                          Auteure: Kiera Cass
                                                          Editeur: Collection R
                                                          Pages: 360
                                                          Prix: 16.90 euros
 
                                                                   
                                                        Résumé
 
   Trois cent ans ont passé et les États-Unis ont sombré dans l'oubli. De leurs ruines est née Illea, une monarchie de castes. Mais un jeu de téléréalité pourrait bien changer la donne.
   Elles sont trente-cinq jeunes filles: la "Sélection" s'annonce comme l'opportunité de leur vie. L'unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre un monde de paillettes. L'unique occasion d'habiter dans un palais et de conquérir le c½ur du prince Maxon, l'héritier du trône.
Mais pour America Singer, cette sélection relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure. Quitter sa famille. Entrer dans une compétition sans merci. Vivre jour et nuit sous l'½il des caméras...
Puis America rencontre le Prince. Et tous les plans qu'elle avait échafaudés s'en trouvent bouleversés...
 
                                                            Avis
 
   Je vous le dis, il y a vraiment des livres qui ont ce don de vous mettre dans tous vos états après les avoir refermés. C'est exactement ce que j'ai ressenti après avoir lu la dernière phrase de ce premier tome de La Sélection. Un premier tome juste magnifique, excellent, bouleversant, plein d'émotions. J'ai été agréablement surpris, moi qui m'attendais à une histoire à la chichi, à quelque chose d'assez « Disney ». Mais associé à la dystopie, l'auteure a su en faire une histoire vraiment remarquable qui m'a totalement séduit. Ce premier opus de La Sélection est un immense, immense coup de c½ur. Je suis même sûr qu'il fera partie de mon top cinq de l'année. Ce livre vous transporte à travers mille et une émotions ! La Sélection est juste bouleversante. Tout ce que j'ai à dire : Vivement que je lise le deuxième tome.
 
   Dès les premières pages de ce premier opus, j'ai été carrément imprégné par l'univers du livre à l'énonciation du mot « Six » qui désigne une de castes de cette société dystopique. J'ai été très intrigué et étais très curieux d'en savoir un peu plus sur l'organisation d'Illea. Ce système avec les différentes castes est vraiment très original. Au début j'étais un peu perdu avec tous ces Deux, Trois, Huit et autres. Mais, peu à peu, ils m'ont permis d'être très ancré dans l'univers du livre que j'ai extrêmement adoré. J'aurais pu facilement m'y perdre tellement j'étais séduit, hypnotisé et conquis par cet univers dystopique. Une dystopie que je classerais facilement dans mes préférés, sans hésiter.
 
   Venons-en au centre même de l'histoire : La Sélection. Au début j'étais assez réticent par rapport à ce jeu. « Des filles qui s'arrachent les yeux pour un prince » m'étais-je dit, ça ne risquait vraiment pas de me plaire. Mais, oh mon Dieu ! Dès que America a été retenue pour le jeu, cette histoire commençait à être très excitante. Déjà, rien que les préparatifs créaient une ambiance propice à ancrer le lecteur dans le livre. Lorsque les Sélectionnées sont arrivées au palais, là c'était tout autre chose. A chaque chapitre les événements devenaient de plus en plus intenses. L'histoire est si prenante et obsédante qu'on ne sent pas les pages défilaient. La compétition entre les candidates peut sembler assez simpliste mais il faut l'avouer, entre coups bas, stratégies et manigances, La Sélection était intense et vraiment électrique, à vous rendre hypertendu. Je tire vraiment mon chapeau à Kiera Cass : elle a transformé ce qui peut sembler à un conte de fée en une histoire intense et rocambolesque.
 
   On en vient à l'aspect du livre qui a fait de ce premier tome un coup de c½ur pour moi : le triangle amoureux. D'habitude je ne suis vraiment pas fan des triangles amoureux mais mon Dieu, celui-là, j'en suis juste tombé raide dingue amoureux. Franchement, j'ai été aussi déchiré que America concernant le choix qu'elle doit faire. Lorsqu'elle est avec Aspen, je suis tout simplement séduit par leur relation, le caractère de Aspen envers elle, protecteur, qui pense à lui offrir une vie vraiment stable. Cependant quand elle est avec Maxon, là aussi je suis terriblement « addicted » de ces deux-là. Leurs discussions sont si profondes, si touchantes que des fois j'en ai presque les larmes aux yeux. Maxon, lui, il est doux et son esprit assez innocent m'a beaucoup séduit. J'avais trop de fous rires quand America le remettait à sa place ou le réprimandait. Mon Dieu !! La relation entre ces trois là va me tuer dans les tomes suivants, ça c'est sûr ! Tout ce dont j'ai envie là maintenant c'est de me plonger dans le deuxième tome. Ils me manquent déjà !
   
   Un autre aspect du livre qui m'a vraiment intrigué: les Renégats. Depuis qu'ils sont apparus dans le livre, j'essaie de trouver le pourquoi de leurs agissements. Des théories fleurissent n'importe où dans mon esprit (Clara peut en attester, elle a subi pas mal de mes délires). L'auteure ne nous donne aucune information à la fin du livre et ça me laisse trop sur ma faim. Mais j'apprécie beaucoup ça, qu'elle nous fasse languir, ça me permettra de me jeter sur le deuxième tome. 
 
   Pour les personnages, comme vous l'aurez déjà compris, je me suis beaucoup attaché à eux. America, elle, m'a séduit dès les premières pages. Elle a un caractère de fer, elle est compréhensive, tendre et sa générosité m'a vraiment touché. Aspen, comme dit plus haut, je l'ai apprécié pour son côté protecteur envers America, quoique des fois il m'énervait un peu avec ces discours à la « je suis pauvre, je ne pourrai pas prendre soin de toi ». Quant à Maxon, lui, je l'adore tout simplement. Dès qu'il est apparu pour la première fois, je me suis attaché à lui. C'est le seul personnage dans le livre qui m'a amené au bord des larmes, tellement ses paroles étaient touchantes. Mais entre lui et Aspen, je suis tout à fait indécis.
 
                                                                                                                                     NOTE: 5/5
 
   En lecture commune avec Clara de Croqueuse-Livres. Sa chronique ICI.
                                                            
                                                                Extrait
 
   Trois pas encore, et Silvia vient à ma rencontre. Elle est d'un calme olympien. Elle en a vu d'autres.
   _ Parfait. Un peu d'aide. Les filles, il y a des réserves d'eau au fond de la pièce, commencez à servir des rafraîchissements à Leurs majestés et aux jeunes personnes. Ne restez pas plantées là les bras ballants.
   Je m'interpose à nouveau.
   _ Non. Anne, va servir le roi, la reine et le prince, puis viens t'asseoir à côté de moi. Les autres peuvent se débrouiller toutes seules. Elles ont choisi d'abandonner leurs suivantes à leur sort, elles peuvent bien aller chercher de l'eau comme des grandes. Mes suivantes restent à mes côtés. Venez, mesdemoiselles.
   Je sais que la famille royale n'a rien raté de ma petite tirade. Dans ma quête d'autorité, j'ai parlé un peu trop fort. Tant pis s'ils me trouvent grossière. Lucy, morte de peur, tremble des pieds à la tête. Hors de question que je la laisse dorloter, dans son état, de petites dindes sans cervelle. C'est mon instinct de s½ur aînée qui parle.
 

Tags : La Sélection - Kiera Cass - Collection R - Coups de Coeur ♥

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.196.26.1) if someone makes a complaint.

Comments :

  • pause-cafe

    24/08/2014

    Personnellement, j'ai bien aimé ce premier tome mais sans plus. Je sais pas, à part le personnage du Prince Maxon qui est un coup de coeur, je n'ai pas été emballée plus que ça. Je veux lire la suite, par curiosité quand même. Genre plaisir coupable un peu !

  • misscritiqueslitteraires

    21/08/2014

    Ah, dans ce cas je comprends.

  • Words-On-Fire

    21/08/2014

    misscritiqueslitteraires wrote: "Tu as écrit :
    Dès que America a été retenue pour le jeu, cette histoire commençait à être très excitante.
    Mais... C'était la suite logique pour moi alors ça n'a été qu'un "pas" à franchir.
    "

    Ce que j'ai voulu dire par là c'est que le livre commence a etre plus interessant a partir de là.

  • misscritiqueslitteraires

    21/08/2014

    Tu as écrit :
    Dès que America a été retenue pour le jeu, cette histoire commençait à être très excitante.
    Mais... C'était la suite logique pour moi alors ça n'a été qu'un "pas" à franchir.

  • Words-On-Fire

    21/08/2014

    misscritiqueslitteraires wrote: "C'était quand même assez prévisible qu'America soit Sélectionnée, nan ?"

    Bah oui pourquoi?

  • Words-On-Fire

    21/08/2014

    misscritiqueslitteraires wrote: "On perd assez vite le côté conte de fées quand même."

    Ha non! Moi je trouve que c'est tout le livre quand même.

  • misscritiqueslitteraires

    21/08/2014

    On perd assez vite le côté conte de fées quand même.

  • misscritiqueslitteraires

    21/08/2014

    C'était quand même assez prévisible qu'America soit Sélectionnée, nan ?

  • Croqueuse-Livres

    12/08/2014

    Aujourd'hui j'ai exceptionnellement accès à internet, je peux donc rajouter ta chronique à ma chronique! Je suis d'accord avec ce que tu dis, America est un personnage qui m'a vraiment plu du début à la fin et j'ai hâte de voir son personnage évolué par la suite :)

  • critiques-de-livres

    12/08/2014

    J'ai adoré :D
    Je dois absolument lire le dernier tome !

Report abuse